Mp3. Stupeflip–Le Spleen des Petits

Stupeflip-Presse1_high_

Je pense qu’on s’entend tous pour dire que, la semaine dernière, le buzzword qu’on nous a martelée ad nauseam c’était: “intimidation”. Pourquoi ad nauseam? Parce que ca me soule d’être obligé de me taper tous ces cons nous ressassent les mêmes discours, comme si on vient tous d’allumer en même temps que c’est un problème grave qui sévit depuis plusieurs années dans les écoles. Je trouve ça un peu pathétique… Surtout lorsqu’on voit tous les journaux/journalistes se servir de ça pour faire mousser leur lectorat.

Mais bon, loin de moi l’idée de minimiser les événements tragiques survenus la semaine passée, encore moins le propos que je trouve somme toute pertinent. Car on sait tous depuis longtemps que l’homme est un loup pour l’homme. Et c’est encore plus vrai lorsque l’homme (femme) n’est pas encore tout à fait un homme et qu’il sévit en milieu scolaire. Le manque de jugement combiné à un sentiment de surpuissance peut engendrer une suite d’événements extrêmement regrettable.

Alors voilà, pour rester sensiblement dans cette thématique, j’ai eu envie de vous partager ici une track de Stupeflip où le propos colle plutôt bien avec ce sujet chaud qu’est l’intimidation.

Stupeflip – Le Spleen des Petits (mp3)

Stupeflip Website


Mp3. Los Campesinos – Hello Sadness

Los Campesinos April 2011  Spain

Los Campesinos persiste et signe avec Hello Sadness, le 4e album de cette (encore) jeune formation paru il y une semaine à peine. Rien qui devrait débalancé les habitués, on retrouve sensiblement les mêmes thèmes (amour, relations, futur, etc.) et surtout, ces mélodies accrocheuses qui caractérise si bien ce groupe.

J’espère qu’ils viendront nous visiter d’ici peu. Et de grâce, pas dans un festival, mais bien dans une salle de spectacle.

Los Campesinos – Hello Sadness (mp3)

Los Campesinos Website


Clips. Arcade Fire – The Suburbs

Je n’ai pas grand chose à dire sur ce sujet à part que….. Qui a besoin de vanter les mérites de Arcade Fire, personne…..

Nul autre que….

Personne….

A PART QUE…..

Cette toune plus le roux… un roux… le pauvre …

Bien c’est Spikes Jones qui a réalisé le tout et que j’ai dû au moins écouté cette chanson sur repeat des millions de fois… over repeat… bonne écoute


Mp3. Ricardo Villalobos – Peculiar

Donc pas de grande découverte ce soir sinon que le partage d’un amour qui dure depuis longtemps avec cet énergumène qu’on nomme Villalobos.  Pour les chaceux, il sera au Stereo demain.  Beau voyage musical en vue!

Ricardo Villalobos – Peculiar (mp3)

Pour les intéressés, il y a un docu de Arte intéressant sur le Mr. et Berlin en général, Berghain/Panorama inclu, paru en 2005.

Cya there!


Mp3. The Brandt Brauer Frick Ensemble feat. Emika – Pretend

Ça fait déjà un bail que je voulais vous parler du trio Brandt Brauer Frick, ma révélation Mutek 2010, mais l’occasion semblait toujours douteuse jusqu’au moment où j’ai eu vent d’une collab avec une petite nouvelle venue qui attire beaucoup l’attention.  Et le résultat est, ma foi, renversant!  D’une pierre deux coups!

Les trois allemands de Brandt Brauer Frick font dans l’électro jazz et la construction nous fait mentir tellement on croirait que c’est acoustique.  Leur track Bop a déjà tournée pas mal et démontre bien de quoi ils sont capable.  Mais une interrogation persistait…  Ça aurait vraiment du potentiel à plus grande échelle!

Et voilà qu’on les retrouvent en mode « full band » sous The Brandt Brauer Frick Ensemble et qui plus est, avec une petite nouvelle de Ninja Tune, Emika.  Sound designer pour Native Instruments, elle fait du mytique Berghain de Berlin son terrain d’expérimentation.  Disons que ça pique la curiosité!  Sont album vient tout juste de sortir, avouez que ça tombe bien!

Je vous laisse ici la version soundcloud qui est la plus intéressante à mon goût:

Un version live un peu plus acoustique:

Et finalement la version de l’album, tout aussi intéressante!

Emika – Pretend (mp3)

Enjoy!

Emika

Brandt Brauer Frick


Music. Massive Attack vs Burial – Four Walls

C’est une nouvelle qui ne laisse personne indifférent.  Une collab de Massive Attack et Burial verra le jour le 17 octobre, avec une pièce d’Heligoland, Paradise Circus, ainsi qu’une nouvelle venue, Four Walls, toute deux reprise par Burial.

Did I just heard « Can’t wait! »??  On achète en pré-vente ici.


Invisible Monsters. Chuck Palahniuk

invisible_monsters

Je suis certaine que vous avez tous un ou des magasins qui vous font tous jubiler et qui vous font saliver à la vue d’objets plus merveilleux les uns que les autres.  De beaux petits magasins qui vous rappellent vos souvenirs d’enfance comme votre magasin de jouets favoris.

En ce qui me concerne, mon magasin de jouets favoris pour adulte est le suivant = tout ce qui se rapproche de prêt ou de loin à une librairie.  Au risque de me répéter, je vais effectivement le faire à nouveau.  Lorsque je pénètre l’enceinte d’une librairie, je redeviens tout simplement une gamine entourée de tous les plus beaux jouets du monde.

À mon grand désespoir (le portefeuille en moi qui parle), j’ai plusieurs librairie à quelques pas de mon travail.  Mon vice à moi, eh oui, les livres.  Je peux passer des heures à regarder les rangées de tous ces bouquins aux formes et couleurs différentes.

Dîner que j’avale en plus ou moins 5 minutes, donc 55 minutes à me pavaner un peu partout dans les librairies.  J’ai découvert plusieurs auteurs de cette façon, auteurs dont je n’aurais probablement jamais découvert l’existence.

Voilà comment j’ai découvert Chuck Palahniuk parce dans les faits, j’ai été attiré par la couleur et les images des couvertures de ses livres.  (Paranthèse : Je trouve toujours cela très drôle d’avoir fait d’aussi belles découvertes à la simple vue de couvertures attirantes.  Concour de circonstances et bien-sûr, de la cahnce.)   Vous vous rappellez du célèbre film Fight Club ?  Moi je m’en rappelle très bien mais je n’avais aucune idée qu’il s’agissait d’un livre à la base.  Écrit par qui ? Vous l’aurez deviné, Chuck Palahniuk.

Invisible Monsters, un chef d’oeuvre littéraire quant à moi et un de mes coups de coeur de mes lectures 2011 (n’oubliez pas que je bouffe un livre à la semaine).

Il s’agit de son troisième livre à être publié, publication qui a eu lieu en 1999, mais dans les faits, Invisble Monsters aurait dû être le premier livre à être publié par Chuck Palahniuk.  La publication d’Invisible Monsters n’a pas eu lieu comme prévu puisque l’éditeur était d’avis que le livre était un peu trop dérangeant et perturbant.

Il s’agit de l’histoire d’une jeune fille sans histoire avec les mêmes problèmes que tous les gens normaux peuvent avoir un jour ou l’autre dans leur vie, mannequin et d’une beauté troublante, qui se retrouve du jour au lendemain avec un visage complètement défiguré suite à un accident par balle.

Sa vie se retrouve complètement chamboulée sur toutes les sphères possibles, tant au niveau sentimental qu’au niveau phyique.

Elle fait la rencontre de la charmante Brandy Alexander, une “Drag Queen” qui tente de lui enseigner l’art d’avoir une nouvelle identité et par le fait même, une nouvelle vie.

Histoire renversante sur le plan émotionnel, familial et amical avec une fin incroyable qui selon moi est clairement imprévisible.

Site web : Chuck Palahniuk


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.