Art. Takashi Murakami

Par Léonieta

Putain que c’est pas évident faire la gestion de tout ça.  Il y a le boulot, les sorties, les amis, la famille…  Bref, il y a tout le temps quelque chose à faire ces jours-ci, pas le temps de s’ennuyer.  Quand est-ce que l’on prend le temps de s’assoir 30 petites secondes afin de prendre du temps pour soi et seulement pour soi. Euhhhh, ça veut dire quoi ça ?  Ça peut arriver de faire des choses aussi intense que ça ?  Bon bon, j’exagère un tantinet mais c’est pas de ma faute parce qu’il y a quelqu’un qui déteint légèrement sur moi.  Mais bon, je me suis découvert une passion pour l’écriture et il n’est aucunement question que je la laisse tombée celle là.  En plus d’avoir commencé mon propre blogue, je me dois tout simplement d’être assidue et puis, ça me rend méga heureuse.  Je sais, je suis un peu bizarre mais j’adore ça et ça me rend doublement plus contente si vous appréciez me lire.  Alors du temps de même, oh que oui mes amis, je vais en prendre.

Cette fin de semaine, c’était l’Halloween et c’était l’overdose des papilles gustatives tout en étant une fête colorée et amusante.  Je vais vous épargner les détails de la réaction allergique que j’ai fait à mon propre costume.  Terne et plate était mon nom cette année.  Mais je dirais que la thématique de cette fête des morts m’a inspiré pour la rédaction de cet article.  Non pas pour les morts et les thématiques morbides mais pour l’originalité et la créativité de cette fête annuelle.

Bref, mes amis les Neurotik ont organisé un party ce week-end et c’était tout simplement une réussite et ce, comme tous les événements que ces derniers organisent.  On a dansé comme des démons et on s’est fait un fun noère.  L’artiste que je me fais le plaisir de vous présenter aujourd’hui me fait tout simplement penser au deux Amélie, deux petites coquines resplendissantes de bonheur et qui sont tout simplement enivrantes.

Takashi Murakami

Artiste originaire de Tokyo, celui-ci nous créent des oeuvres un peu partout dans le monde dans ses ateliers de Tokyo, Paris et de New-York.  Créateur de peintures, de jouets, de sculpture bref, name it, la liste est longue.  Son premier personnage déposé, une version complètement folle et mutante de Mikey Mouse, Mr Dob, continue encore à ce jour de rayonner dans l’univers utopique des couleurs, des fleurs et des mondes dont nous rêvions lors de notre tendre enfance.

Ce type d’art fait parti de la culture intrinsèque orientale.  J’adore ce que je vois et ça me donne tout simplement envie de retourner dans les années 1980 où je pouvais jouer pendant des heures avec des petites figurines aussi attachantes.

Takashi 

takashi3

takashi2

takashi4

Takashi9

Site web : Takashi Murakami

Bonne soirée les enfants


One response to “Art. Takashi Murakami

  • sons et lumieres

    Ce que fait Murakami est bien barré et haut en couleurs :) J’aime beaucoup. L’expo dans un lieu comme Versailles doit être impressionnante. Ces deux arts si contrastés qui se retrouvent côte à côte doivent nous faire voir le château d’un autre oeil… J’aurais aimé pouvoir y aller.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :