Media. I Wouldn’t Steal It

piracy

Exaspéré qu’on s’en prenne sans cesse aux consommateurs en les traitant de bandits et/ou de voleurs, Greens Alliance décide de répliquer avec I Wouldn’t Steal It, une proposition lucide et éclairé suggérant qu’on impose une taxe aux publicitaires qui promeuvent leurs produits avant les films et que l’argent perçu soit redonné aux artisans du cinéma et non aux multinationales qui finances ces films.

Greens suggère aussi que les royalties remises aux artistes lorsque leurs chansons sont jouées à la radio ou sur n’importe qu’elle autre médium soit calculé de façon régressive plutôt que linéaire pour que les artistes moins connus reçoivent un montant plus significatif lorsque leur pièce n’est jouée que quelquefois à la radio.  Les artistes « superstar » continueraient à gagner de l’argent à chaque fois qu’on entendrait leur toune, mais les royalties seraient beaucoup moins élevées lorsqu’on l’aurait joué plus de 1 000 000 de fois.  Cela permettrait de redistribuer beaucoup plus équitablement les montants alloués à ses redevances.

Ouin, j’me relis et j’avoue que mon explication peut paraitre un peu confuse et c’est pourquoi je vous invite à lire la proposition directement du site web plutôt que mon charabia.

I Woudn’t Steal It Website
Clip – Piracy it’s a crime

Artwork from Little Gamers


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :