Disque. Robert Plant & Alison Krauss – Raising Sand

zeppelin

Peut-être par opportunisme ou tout simplement pour profiter de la hype qu’il peut y avoir lorsqu’un groupe comme Led Zeppelin décide de se réunir pour jouer leurs vieux classiques, le temps d’un concert mythique, reste que je trouve le moment fichtrement bien choisi pour vous parler d’un disque qui est sorti il y a 2 mois à peine où Robert Plant & Alison Krauss s’en donne à coeur joie pour notre plus grand plaisir.

Parenthèse Led Zeppienne: Ça m’a soulagé de lire quelques entrevues données par Robert Plant récemment qu’il fût hors de question d’envisager une reunion tour pour satisfaire babyboomers nostalgiques pour qui le temps c’est arrêter à la fin 1970 les fans et surtout pour faire un load de cash juste avant l’hospice la retraite. Surtout que Jimmy Page et ce dernier ont déjà utilisé à quelques reprises cette vile stratégie dans le passé. Et même si l’appât du gain peut-être diablement tentant lorsque vient le temps de peser le pour et le contre, il n’en demeure pas moins que musicalement parlant, Robert Plant est rendu à des km de ce que Led Zep ont fait dans le passé et que, même s’il ne renie en rien son aventure Led Zep, l’idée d’un « back to the future » ne l’enchante pas outre mesure.

Et c’est tant mieux. Oui Led Zep c’était grand, c’était bon. Pardon, vous disiez? Ohh toutes mes excuses, je me reprends. Oui Led Zep c’était le top, une classe à part, mais live en 2007, le groupe n’existe plus. F-I-N-I-T-O. Et de grâce, arrêter de vous faire accroire que les ramener ensemble maintenant recrérait le seul ce moment d’euphorie que vous aviez eu en 1980 au forum alors que vous étiez pas mal plus « wild », que vous consommiez cannabis et qu’il vous arrivait, à l’occasion, de vous coucher après 23h. Non Messieurs, cette époque et bel et bien révolu alors aussi bien pour vous d’aller faire un tour dans le sous-sol, enlever la poussière sur votre vielle table tournante… ou prenez celle de votre fils, qui est dj. Prenez Led Zep III/IV ou whatever et mettez en boucle Black Dog. Que constatez-vous? Ça fesse hein? Et non, toujours pas de cheveux qui repoussent ni d’érection comme celle que vous aviez lorsque vous vous improvisiez docteur et que votre petite voisine s’improvisait patiente. Bon finit le niaisage, il est temps d’aller prendre vos pilules.

Robert Plant n’a pas fait de surplace depuis Led Zep. Album solo et participation à différents projets, il a sorti des trucs plutôt bien et d’autres plutôt moches. Son dernier disque en tandem avec Alison Krauss, icône américaine du Bluegrass/Country est dans la catégorie plutôt bien voire très bien. Le mélange des 2 voies est tout simplement sublime et Plant utilise la sienne d’une façon beaucoup plus planante que ce qu’il nous a toujours habitué. Les mots qui sortent de sa bouche se fondent les uns aux autres. À se procurer absolument si vous êtes un amateur de Folk/Bluegrass.

Une des belles surprises de 2007.

Robert Plant & Alison Krauss – Gone Gone Gone (done moved on)

Robert Plant & Alison Krauss – Please Read the Letter

Buy Robert Plant & Alison Krauss – Raising Sand
Robert Plant & Alison Krauss Website
Robert Plant & Alison Krauss Myspace


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :