Prize – Patrick Watson – Polaris Music Prize

rocky_balboa.jpg

J’ai l’impression d’être sur un décalage cette semaine. Mes détracteurs diront que ce n’est pas seulement cette semaine et ils n’auront pas tout à fait tort, mais bon, si vous n’y voyez pas d’inconvénients, nous débattrons de tout ça une autre fois.

C’est lundi passé que Patrick Watson a enlevé les honneurs en se méritant une bourse de 20 000$ et surtout, en remportant le prestigieux Prix Polaris.

Polaris c’est un peu l’équivalent du Mercury Prize, mais pour les artistes canadiens. Les juges qui sélectionnent les finalistes et le grand vainqueur ne sont pas des gens comme vous et moi… en fait, peut-être comme vous, mais rien à voir avec moi. Ce n’est pas le public ou l’auditeur moyen qui décerne ce prix, mais des gens de l’industrie (journaliste presse journaux/web/radio/télé) qui se spécialise dans le monde magique des elfes et des farfadets de la musique. Les évaluations se font en dépit de la hype et du succès commercial des différents albums sélectionnés. Ici, c’est le talent brut qui est évalué, rien de plus, rien de moins.

Est-ce que ça veut dire qu’il faut prendre ça pour du cash? Oui et non, je continue à croire que dans tout ce qui est produit comme musique, (en général, pas dans la selection du Polaris) il y a des trucs qui sont bons, d’autres excellents et pleins d’autres que c’est de la merde. Mais, lorsque vient le temps de se décider sur lesquelles des moins bons est le plus pourri ou dans le cas présent, lorsqu’il faut trouver le seul, l’unique, le best of the best, qui sera couronné grand champion 2007, et bien j’ai l’impression qu’on tombe dans une certaine appréciation subjective aux différentes personnes qui ont l’ingrate tâche de démêler tout ça.

Mais il ne faut pas voir le Polaris comme une compétition malsaine ou une lutte impitoyable vers le sommet. Car l’industrie indépendante et ses artisans ont besoin pour survivre de ces concours qui leur donnent une certaine reconnaissance et surtout, cette exposure notable qui trop souvent leur fait défaut. Et en plus, ça nous rappelle que les prix/concours/galas n’existent pas seulement pour gratifier l’imbécilité et le vide de certains artistes/albums/auditeurs.

Pour ceux que ça intéresse et qui n’étaient pas au courant, voici la liste des nominées 2007:

Arcade FireNeon Bible
The Besnard LakesThe Besnard Lakes Are The Dark Horse
The DearsGang of Losers
Julie DoironWoke Myself Up
FeistThe Reminder
Junior BoysThis is Goodbye
Miracle FortressFive Roses
Joel Plaskett EmergencyAshtray Rock
Chad VanGaalenSkelliconnection
Patrick WatsonClose to Paradise

Patrick Watson – Daydreamer

Polaris Music Prize Website


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :