MP3 – Okkervil River – Our Life is Not a Movie or Maybe

okkervil.jpg
Je vous ait déjà écrit ici qu’Okkervil River est un band que j’apprécie énormément.  Bon je l’ai peut-être pas dit de façon si concrête mais là je le confirme: Depuis quelques années déjà, je suis totalement vendu à Will Sheff, à sa voix éraillé toujours à la limite du desespoir et ses textes mélancoliques et fataliste me sied à merveille.

Je crois de plus en plus que j’obtient un certain plaisir semi-conscient à me sentir triste, à chercher un sens au vide et croire qu’on est en constante nivellation vers le bas et que, même si on vieilli qu’on gagne de l’expérience, j’ai quand même l’impression que l’insécurité nous rend plus con.  C’est loin de l’appitoiement sur mon sort car comme mentionné plus haut, ce sont des moments que j’aime généralement garder pour moi seulement, s’obnubiler coeur et âme pour que ça fasse mal.  Pis estie, immédiatement après, on dirait que ça me remet high… un peu comme les couples qui se chicanent/déchirent toujours pis qui disent qu’ils sont bien ensemble… j’imagine qu’il faut pas chercher à comprendre et honnêtement, ça me va parfaitement de pas comprendre…

Le concept de Black Sheep Boy était en soi, un véritable tour de force.  Faire un album complet inspiré d’une seule chanson, dans ce cas ci, Black Sheep Boy de Tim Hardin. Un chanteur folk américain avec énorméement de potentiel qui sorti quelques disques entre 65 et 75 mais qui n’a pas eu une grande carrière à cause d’une dépendance à l’héro qui l’a tout simplement avalé au fil des années.  il est décedé d’une OD d’héro et de morphine en 1980.

Bref, tout ça pour dire qu’ils ont un peu fait ce qu’un réalisateur de film fait lorsqu’il s’inspire d’une nouvelle de quelques pages pour en faire un film.  Il ne s’agit pas de diluer le contenu, mais plutôt de le transposer sur un autre médium (dans ce cas-ci, un album plutôt qu’une chanson) sans perdre l’idée de l’auteur originale.  Et dans ce cas, c’est exactement ça, le Black Sheep Boy d’Okkervil River est le même personnage triste et impuissant devant tout ce qu’il observe, la voix de Will Sheff ajoute douleur et tristesse, les ambiances rappellent les jours gris et pluvieux, et ce, même dans les chansons un peu plus rythmées.  C’est encore un des disques que j’écoute le plus régulièrement à ce jour.

Pour la nouvelle chanson, à la première écoute je fut un brin agacé par une petite ambiance « arcade-fire-au-gout-du-jour », mais après quelques écoutes et surtout écoute des anciens albums, je me ravise en me disant qu’ils ont toujours eu le petit coté rock-indé et que c’est le 1er single de l’album et que c’est normal qu’ils vont mettre une toune un peu plus catchy et que finalement, je l’aime beaucoup.  Le piano y est pour beaucoup.

Bon assez jasé…

Okkervil River -Our Life is Not a Movie or Maybe

Pris sur Pitchfork

Okkervil River Website
Okkervil River – Qques MP3 à téléchargez
Okkervil River Myspace


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :