Moi – Teenage Bad Boys

drapeafrance.jpg
Les Français ont des tonnes de défauts (Sarko entre autre), mais il y a quelque chose qu’on ne peut leur reprocher. 

Vous ais-je déjà parler de mes voisins français?  Oh, toutes mes excuses c’est un sujet que j’aurais dû vous entretenir bien avant.  Je vous dis, il y a quelque chose de pas net avec ces gens…  Le premier a débarqué à côté de chez moi il y a déjà plusieurs années (3-4 qu’importe…) lorsque mes voisins, cœurs sur la main, ont décidé de lui offrir le gite.   Au départ, il ne pigeait que dalle trouvant notre langage grossier à la limite du primitif.

Rapidement, il a décrypté nos expressions et nos sacres bien à nous et a commencé à mettre en marche son plan diabolique.  Pouvant entretenir des discussions plus longues que 2 minutes, il a commencé à nous lobotomiser avec sa façon de parler ce qui nous a immédiatement fait kiffer.  Mon entourage et moi-même sommes des êtres sans colonne presque sans identité ni opinion, on s’assume, mais c’est tout.

Sournoisement, il y a quelques mois à peine, prétextant un voyage, il s’est fait remplacer par un autre frenchie qui lui avait déjà passé 1 an au Québec et savait parfaitement comment manipuler le québécois moyen.  Un passionné de musique, il nous a sizer immédiatement et lui aussi, avec ses yeux doux, a fait chavirer nos cœurs.   Profitant de notre amadouement le plus total, ce dernier à tôt-fait de nous parler de son ami français qui arrivait sous peu et qui se cherchait un logis.  Vous commencez à me voir venir là?  Non, pas encore?  Continuons…

Alors oui, les êtres bonasses que nous sommes ont accepté de l’héberger le pauvre malheureux. Résultat : lui aussi hyper-sympathique putain!!!  Plus réserver, mais tout aussi rigolo, festifs et intéressant.  Vraiment c’est à ni rien comprendre… Le 1er français…  Oui oui, celui parti en voyage qui s’est fait remplacer par un autre…  Bon celui là, il est revenu il y a quelques semaines à peine et le seul Québécois qui restait dans l’appart, un Viking du nord tout ce qu’il y a de plus rustique,  a décidé qu’il partait sur son radeau à la conquête d’îles jamais explorée pour l’été.

Résultat : 3 Français / 0 Quebecois comme voisins.

La Morale : Je suspecte une technique apprise d’une maladie bien connue : La Gangrène. Ils arrivent comme une petite tache dans le paysage et, en moins de temps qu’il ne faut pour cligner des yeux, vous vous retrouvez avec seulement une tache, pu de paysage!  Pire encore, aux yeux de votre entourage (et aux vôtres!), ils sont super adorables, ils ne font rien de travers, tout roule pour eux, le vent dans les voiles alors que moi, ben c’est pas la joie: associable, caractère de cul, pas trop débrouillard et j’en passe… Pas très bon pour l’égo ça!!  Non, mais t’essaies de sortir de quoi d’intelligible qui pourrait te valoir un certain capital de sympathie par des inconnu(e)s et non, bang! 2 secondes après, ils répliquent avec 5 fois mieux.

Et c’est très relou tout ça…

Je vous ai déjà dit que j’aimais mes voisins français?


One response to “Moi – Teenage Bad Boys

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :